ACMS en bref

Accueil / ACMS en bref

Mot du Directeur Exécutif-ACMS

Godlove NTAW,
Directeur Exécutif-ACMS

L'année 2019 a été une année riche en événements pour les Camerounais. Les problèmes majeurs auxquels la nation était confrontée en 2018 se sont poursuivis 2019. La crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest s'est intensifiée, tandis que les incursions de la secte Boko Haram au Nord et à l’Extrême-Nord, ainsi que celles des rebelles Centrafricains à l’Est se sont poursuivies. Malgré les multiples contrôles initiés par les services de la Gendarmerie Nationale et de la Sécurité Routière, nos axes interurbains ont continué de faire des victimes. L’organisation de la Coupe d'Afrique des Nations a connu un glissement, en raison des retards observés dans l'achèvement des infrastructures nécessaires pour accueillir l'événement. En tant que nation passionnée de football, ne pas accueillir cet événement ne peut être assimilée qu'à l'adage français selon lequel « un repas sans vin est comme une journée sans soleil ».


À l'ACMS, cette année à également été riche en événements. Nous avons connu des changements de leadership au niveau des Directions du Marketing, du projet Impact Malaria et du Programme de Santé Reproductive. Notre Directeur Exécutif était également absent pendant une longue période en raison des problèmes de santé. Malgré tous ces événements, l'ACMS s’est joint au Gouvernement du Cameroun pour la mise en œuvre de la 4ième campagne de chimio prévention du paludisme saisonnier dans les régions du Nord et de l’Extrême-Nord et pour la campagne de distribution gratuite des moustiquaires de longue durée d’action (MILDA) dans la région de l’Extrême-Nord. 


En plus de cela nous nous avons poursuivi nos autres programmes de Prévention du VIH, de Planning Familiale et Santé de la Reproduction.


Ainsi les interventions de l’ACMS en 2019 ont permis d’éviter 3043 nouveaux cas d’infection à VIH, 697 décès maternels, 178 766 grossesses non-désirées, 2365 décès dus au Paludisme et 58 décès dus à la diarrhée.


Au moment où nous tournons la page sur 2019, nous tenons à saluer les efforts déployés par le Gouvernement pour résoudre la crise anglophone à travers l'organisation du Grand Dialogue National dont les résolutions sont en cours de mise en œuvre. Nous tenons également à saluer le fait que, bien que n'ayant pas accueilli la Coupe d'Afrique des nations 2019, le Cameroun a obtenu la possibilité de l'accueillir en 2021. De nombreuses mesures de sécurité routière sont également mises en place pour limiter les décès sur les routes et nous espérons que 2020 sera une meilleure année pour les Camerounais.


Au moment où nous nous préparons à entamer l'année 2020, je vous encourage à être des agents d'espoir dans vos communautés et à faire de vos maisons le meilleur endroit où retourner à la fin de chaque journée. Plus important encore, assurez-vous que vos enfants lisent notre nouvelle édition des magazines «100% Jeune ».


Je vous souhaite une bonne et heureuse année 2020.